Allocution de SEM Laurent Billi, Ambassadeur de France en Turquie, à l’occasion de la conférence de presse de Monsieur Leos Carax, 15 février 2013 [tr]

Allocution de SEM Laurent Billi, Ambassadeur de France en Turquie, à l’occasion de la conférence de presse de Monsieur Leos Carax – Palais de France – Istanbul, vendredi 15 février 2013

C’est un plaisir et un honneur de recevoir Monsieur Leos Carax à Istanbul à l’occasion de la 12ème édition du festival de cinéma indépendant If Istanbul.

Je remercie de leur présence :

-  Mme Serra Ciliv et Mme PelinTurgut, directrices du festival
-  Le distributeur turc de Holy motors Mars Entertainment, représenté par M. Engin Palabyik
-  Et bien sûr Leos Carax, venu accompagner son film, présenté en sélection officielle au Festival de Cannes 2012.

Le festival s’est ouvert avec succès mercredi 13 février avec la projection Holy Motors, et se poursuivra à Ankara et Izmir (28 février au 3 mars).

Avant de céder la parole à Leos Carax, permettez-moi de vous dire quelques mots sur la bonne santé du cinéma français :

-  2012 s’est révélée une année exceptionnelle pour le cinéma français dans le monde

En effet, la fréquentation des films français à l’international en 2012 a atteint 140 millions d’entrées contre 82 millions en 2011(soit une hausse de +88%).

Ces chiffres s’expliquent notamment par le succès remporté par deux films :« Intouchables », avec 31 millions d’entrées à l’international et « The Artist » (13 millions d’entrées à l’international), oscar du meilleur film 2012.

Dans ce contexte la Turquie a elle aussi réservé un très bel accueil au cinéma français :
-  Quelques chiffres pour illustrer la performance du cinéma français en Turquie en 2012

43 films français sont sortis en salle en Turquie en 2012, dépassant ainsi le cap jamais atteint du million d’entrées en salle (1 140 000 entrées).

Un record d’audience a ainsi été réalisé en regard des résultats des trois dernières années (465 000 en 2009, 376 000 en 2010 et 502 000 en 2011).

Intouchables (distribué par Calinos),
The Artist (distribué par Bir Films),
Astérix (distribué par Medyavisyon),
Ou Taken 2 (produit par Luc besson et tourné pour partie à Istanbul),

Sont autant de succès qui ont contribué à ces résultats.

Et je souhaite à cette occasion remercier tous les distributeurs turcs de leur collaboration ainsi qu’Unifrance films pour son soutien.

Au total, ce sont 281 films, dont 61 films turcs, qui sont sortis sur les écrans en Turquie l’an dernier.

Je salue la performance du cinéma turc qui affiche un score remarquable en remportant sur son territoire plus de 50% de la part de marché.

Ainsi, sur les dix premiers films au box office en 2012, sept films sont turcs.

Par ailleurs, je me réjouis également de la présence du cinéma françaissur le net, avec le festival MyFrenchFilmFestival.com.

Ce festival présente cette année pour la première fois une vingtaine de films sous titrés en turc, gratuitement, grâce au concours de Digiturk. Les internautes turcs peuvent encore en profiter jusqu’au dimanche 17 février.

Mais bien entendu, le cinéma français reste avant tout projeté dans les salles, avec plus de 200 films présentés dans les festivals en Turquie.

Cet intérêt se voit illustré à nouveau cette année avec la sélection de 16 films français pour cette 12e édition de If Istanbul.

Monsieur Leos Carax,

Votre film Holy Motors, fait un parcours exceptionnel depuis sa présentation lors de la 65e édition du Festival de film de Cannes, jusqu’à l’ouverture de If Istanbul mercredi :

En France, il vient de recevoir 9 nominations aux Césars, parmi lesquelles

meilleur film français de l’année,

meilleur réalisateur,

et meilleur scénario original,

Vos acteurs Denis Lavant et Edith Scob sont également nommés.

C’est donc un honneur que vous ayez choisi de l’accompagner à Istanbul avant sa sortie sur les écrans turcs.

Je vous remercie à nouveau de votre présence et vous passe sans plus attendre la parole, ainsi qu’à Serra Ciliv, directrice du festival.

Dernière modification : 18/02/2013

Haut de page