COP 21- Ban Ki-Moon : « Le monde attend de vous plus que des demi-mesures » [tr]

« La catastrophe climatique nous guette », a prévenu le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon, en ouverture de la semaine ministérielle lundi 7 décembre. « Le monde attend de vous plus que des demi-mesures, a-t-il dit aux délégués présent dans la salle plénière « La Seine », appelant les pays à accepter tous les cinq ans une révision de leur engagement avant même 2020, année d’entrée en vigueur du futur accord. « L’objectif actuel est le strict minimum ; nous devons avoir l’ambition d’aller au-delà. Il faut donc que l’accord prévoie des cycles de cinq ans, dès avant 2020, pour que les États réexaminent leurs engagements et les renforcent en fonction des données scientifiques disponibles ».

« Les décisions que vous prendrez ici à Paris se feront sentir pendant des siècles », a souligné le Secrétaire général de l’ONU. Dans cet accord, « nous devons bien faire comprendre au secteur privé que la transformation qui nous dotera d’une économie mondiale à faibles émissions (de gaz à effet de serre) est inévitable, bénéfique, et déjà en cours », a-t-il ajouté. Avant de souligner que « les pays développés doivent accepter de jouer un rôle moteur et les pays en développement doivent assumer une part croissante de responsabilité, selon leurs capacités ».

« Hors des salles où nous nous réunissons, partout dans le monde, on réclame un accord universel et fort, a poursuivi Ban Ki-Moon. Ce n’est pas une simple vague de soutien : c’est une vague qui déferle. Nous avons l’obligation d’entendre ces voix ».

Source : AFP.

Dernière modification : 08/12/2015

Haut de page