Commémorations du 104ème anniversaire de la bataille des Dardanelles (24 et 25 avril 2019, presqu’île de Gallipoli, Çanakkale) [tr]

Comme chaque année, la France a participé aux cérémonies de commémoration de la bataille des Dardanelles, les 24 et 25 avril, en hommage à la mémoire des combattants tombés sur la presqu’île de Gallipoli et dans les eaux avoisinantes de mars 1915 à janvier 1916 dans les affrontements entre les troupes ottomanes et un corps expéditionnaire franco-britannique regroupant des unités du Commonwealth et de l’Irlande ainsi que de la métropole et des colonies françaises d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique du Nord.

L’ensemble des délégations se sont notamment rendues le 24 avril au cimetière français de Seddülbahir où reposent les soldats des troupes françaises tombés sur la presqu’île, dont 2,240 d’entre eux dans des tombes individuelles. La délégation française était emmenée par le ministre conseiller de l’ambassade de France, en présence du général de division Christian Bailly, commandant terre pour le territoire national. Le colonel Valéry Sens, attaché de défense français, a prononcé un discours dans lequel il a rendu hommage aux soldats de l’armée Ottomane, de l’Empire britannique et du Corps expéditionnaire français d’Orient tués ou blessés dans les batailles des Dardanelles.

Il a également cité le lieutenant-colonel Marcel Mezy, engagé en 1914 et qui survivra à la bataille avec ces mots : « j’ai participé à beaucoup d’autres combats et batailles un peu partout dans le monde, mais nulle part, je dis bien nulle part, je n’ai vu les cadres et les hommes souffrir de la guerre comme nous l’avons fait sur cette presqu’île de Gallipoli. Souffrances de toutes sortes, dévorés par la vermine, condamnés à boire une eau infecte, vie au milieu des cadavres, guerre impitoyable de jour comme de nuit. Là il n’était pas question de repli stratégique, car derrière, à droite et à gauche, il y avait la mer, toujours la mer ».

La partie turque était représentée par le ministre de la culture et du tourisme, M. Mehmet Nuri Aksoy, accompagné du gouverneur de Canakkale, M. Orhan Tavlı et du Président du site historique de Gallipoli, M. Ismail Kaşdemir. Etaient également présents les représentants de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Royaume-Uni, ainsi que le Canada, le Bangladesh, l’Inde, l’Allemagne et le Sénégal.

Cliquer ici pour lire le discours prononcé par le Colonel Valéry Sens au cimetière français - 24 avril 2019

Dernière modification : 29/04/2019

Haut de page