Discours de l’Ambassadeur à l’occasion du 14 juillet 2018, Ankara [tr]

Discours de SEM Charles FRIES
Ambassadeur de France en Turquie
A l’occasion de la Fête nationale
(samedi 14 juillet 2018 à la Résidence de France)

Monsieur le Ministre,
Mesdames et Messieurs les Députés,
Chers collègues,
Mes chers compatriotes,
Mesdames, Messieurs, chers amis,

Bienvenue à tous à l’Ambassade de France ! Je suis très heureux avec mon épouse de vous retrouver si nombreux ce soir à l’occasion de notre fête nationale ! Monsieur le Ministre, votre présence parmi nous est un grand honneur et un beau symbole de l’amitié entre nos deux pays : je tiens à vous en remercier chaleureusement.

Cette réception est l’occasion de célébrer, une fois encore, l’ancienneté, la force et la richesse de la relation entre la France et la Turquie. La visite officielle à Paris, en janvier dernier, du Président Recep Tayyip Erdogan en a été un nouveau témoignage, illustrant la vitalité du partenariat entre nos deux pays.

Le Président de la République française, M. Emmanuel Macron, a souhaité en effet engager depuis plus d’un an un dialogue régulier avec son homologue turc afin que nos deux pays puissent travailler davantage ensemble.

Après les élections du 24 juin dernier, la nouvelle rencontre entre les deux Chefs d’Etat, avant-hier à Bruxelles en marge du sommet de l’Otan, souligne combien nos deux nations sont déterminées à renforcer leur concertation et à agir conjointement face à leurs défis communs. Tout d’abord pour lutter plus efficacement contre le terrorisme, la Turquie et la France ayant été particulièrement et cruellement touchées ces dernières années. Pour également œuvrer à l’émergence d’une solution politique en Syrie et, plus généralement, réduire les multiples tensions secouant le Proche et le Moyen-Orient. Pour continuer à maîtriser les flux migratoires vers l’Europe et mieux en partager le fardeau avec la Turquie. Pour parvenir aussi à une relation plus pragmatique, constructive et apaisée entre l’Union européenne et la Turquie, avec pour objectif de préserver l’ancrage de la Turquie à l’Europe. Pour renforcer enfin les partenariats économiques entre nos deux pays, avec la volonté de promouvoir la présence des entreprises françaises en Turquie, un marché dont le potentiel de développement reste considérable, et d’attirer davantage d’investisseurs turcs en France.

Ce dialogue intense et franc entre nos deux pays intervient au moment où la Turquie a décidé elle-même d’ouvrir une nouvelle page de son histoire politique et institutionnelle. Je forme le vœu que cette profonde transformation soit l’occasion pour la Turquie de réaffirmer, dans un esprit de rassemblement, son attachement aux valeurs partagées par tous les peuples européens, à savoir le respect de l’Etat de droit, des libertés fondamentales, de la justice et des droits de l’homme.

Si la relation franco-turque est d’une telle richesse, c’est aussi parce qu’elle repose sur les liens humains extrêmement denses qui unissent nos deux pays : près de 700.000 Turcs vivent en France et plus de 10.000 Français résident en Turquie, sans oublier, Monsieur le Ministre, les centaines de milliers de touristes français qui viennent chaque année admirer le patrimoine et la beauté de ce pays. Je tiens donc ce soir à saluer chaleureusement tous mes compatriotes qui contribuent au quotidien à faire vivre cette coopération et cette belle amitié entre nos deux pays.

Je ne saurais conclure sans exprimer toute ma reconnaissance et gratitude aux nombreuses entreprises et sponsors qui soutiennent la célébration de ce 14 juillet ainsi qu’aux équipes de l’ambassade qui ont organisé cette réception. Et vous me permettrez enfin, à la veille de la finale de la Coupe du Monde, d’avoir une pensée particulière pour les Bleus qui nous donnent tant de bonheur et qui, je l’espère de tout cœur, incarneront demain soir une France qui gagne !

Je vous souhaite à tous une excellente soirée. Vive la France, vive l’amitié franco-turque !

Dernière modification : 18/07/2018

Haut de page