Signature d’un accord à Ordu pour soutenir le développement durable, 28 mars 2017

Le 28 mars a été signée à Ordu (Mer Noire) une déclaration d’intention entre l’Ambassade de France à Ankara et la préfecture de la région d’Ordu, formalisant l’appui que ces deux institutions s’engagent à apporter au projet de création du premier Centre de formation pour le développement rural et de transformation agroalimentaire. Ce projet, fruit de la coopération franco-turque, favorisera le développement agricole et rural de la région d’Ordu en s’appuyant sur le travail des femmes.

JPEG
JPEG
JPEG

« Ils ont signé ! », M. Irfan BALKANLIOGLU, préfet d’Ordu et M. Christophe PARISOT, Premier conseiller à l’Ambassade de France à Ankara, en présence de M. Bertrand Willocquet, Directeur de l’Agence française de développement (AFD) à Istanbul
Cette déclaration d’intention formalise 18 mois de travail, initiés par Mme Selin Senocak, présidente de l’association KARAD, association des femmes de la Mer Noire pour le développement durable.

JPEG
Les partenaires du projet, autour de Mme Selin SENOCAK, présidente de l’association KARAD

Ce sont donc 9 partenaires institutionnels, français et turcs, qui se sont fédérés autour du projet porté par Madame Senocak et l’association KARAD, dont l’AFD, qui a instruit un dossier de financement très conséquent.

Ce financement permet d’envisager la mobilisation de l’expertise française, notamment dans le domaine de la formation professionnelle agricole, à travers le GIP ADECIA, opérateur du Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt français. Il couvrira également la dotation du centre en équipements de transformation agroalimentaire (essentiellement fruits et légumes).

L’agence Business France sera mobilisée afin de sensibiliser les équipementiers français à cette opportunité de valoriser leur savoir-faire et leur capacité à innover.

Côté turc, la préfecture d’Ordu encadrera les différentes contributions : la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de l’élevage assurera un appui technique à la formation continue ; le rectorat d’Ordu sera mobilisé afin de coordonner la mise en place de modules spécifiques de sensibilisation à l’agriculture en formation initiale scolaire ; l’université de Bahçesehir (basée à Istanbul) interviendra à travers des modules de formation continue, notamment en ce qui concernera la valorisation des produits de transformation.

Les mairies d’Altinordu et de Piraziz, également partenaires du projet, mettront une partie de leur logistique au service du projet, tandis que la préfecture d’Ordu attribuera un terrain de 15 779 m2 afin d’y installer le futur Centre de formation et de transformation, qui sera le premier du genre en Turquie. Ce terrain sera situé sur la commune de Gülyali, qui devient de facto un nouveau partenaire du projet.

Dernière modification : 20/04/2017

Haut de page