Sommet du G7 à Biarritz (24 au 26 août 2019)

Le sommet des chefs d’État et de gouvernement du G7 aura lieu à Biarritz, du 24 au 26 août 2019. Il marque le temps fort de la présidence française du « groupe des 7 », qui a placé la lutte contre les inégalités au centre des réflexions.

Le « groupe des 7 » ou G7 rassemble de façon informelle la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Japon, l’Italie, le Canada, ainsi que l’Union européenne. Ces grandes puissances, qui représentent 50% de l’économie mondiale, partagent également les valeurs de liberté et de démocratie, ainsi qu’une ambition collective pour traiter des grands problèmes mondiaux.

Sur un format renouvelé, le sommet de Biarritz associe des pays partenaires, notamment africains, et des acteurs clés de la société civile, pour apporter des réponses communes, des réponses concrètes pour lutter contre toutes les formes d’inégalités.

La lutte contre les inégalités, priorité de la présidence française du G7

La lutte contre les inégalités est une question de justice. C’est aussi une urgence à laquelle il faut répondre pour regagner la confiance des citoyens dans le système de gouvernance internationale.

Pour lutter contre les inégalités, la présidence française du G7 se fixe cinq priorités :

  • la lutte contre les inégalités de destin, en favorisant particulièrement l’égalité entre les femmes et les hommes, l’accès à l’éducation et à des services de santé de qualité ;
  • la réduction des inégalités environnementales en protégeant notre planète grâce aux financements en faveur du climat et à une transition écologique juste centrée sur la préservation de la biodiversité et des océans ;
  • l’action pour la paix, contre les menaces sécuritaires et le terrorisme qui déstabilisent les fondations de nos sociétés ;
  • l’exploitation éthique et centrée sur l’humain des opportunités offertes par le numérique et l’intelligence artificielle ;
  • Le renouvellement d’un partenariat plus équitable avec l’Afrique.

Les priorités du G7

Un G7 au format renouvelé

Comme l’a rappelé le président de la République française, Emmanuel Macron, dans son discours à l’Assemblée générale des Nations unies le 25 septembre 2018, « le temps où un club de pays riches pouvait définir seul les équilibres du monde est depuis longtemps dépassé ».

La présidence française du G7 est donc l’occasion, en 2019, de faire évoluer le format du groupe. Ainsi, au cours de l’année, plusieurs ministres français ont organisé des réunions de travail avec leurs homologues du G7, et ont convié des pays partenaires tels que l’Egypte, le Mali, ou le Mexique à s’associer aux travaux.

Au Sommet du G7 de Biarritz, le chef de l’Etat a invité :

  • 4 pays partenaires, engagés dans la protection et la promotion des libertés démocratiques, qui ont une influence régionale majeure : l’Afrique du Sud, l’Australie, le Chili et l’Inde ;
  • 6 partenaires africains pour bâtir un partenariat d’égal à égal avec ce continent d’avenir : l’Afrique du Sud, l’Égypte, le Burkina Faso, le Sénégal, le Rwanda et le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki ;
  • Des acteurs clés de la société civile engagés dans la présidence française du G7.

Un G7 au format renouvelé

Un G7 écoresponsable et attaché à l’égalité femmes-hommes

En cohérence avec les objectifs de fond, la Présidence française du G7 a souhaité que le sommet de Biarritz et les réunions des ministres qui l’ont précédé reflètent la double exigence de lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes, et de préservation de l’environnement.

Cette volonté est marquée par :

Un G7 écoresponsable et attaché à l’égalité femmes-homme

Dernière modification : 19/08/2019

Haut de page