Turquie - Déclaration de la porte-parole – 12 mars 2018

Q - En Turquie, Ahmet Şik et Murat Sabuncu, journalistes de Cumhuriyet, ont été libérés le 9 mars. Mais les condamnations de journalistes par la justice turque continuent : 25 condamnations la veille. Quelle est la position de la France ?

R - Nous nous réjouissons de la remise en liberté le 9 mars d’Ahmet Şık et de Murat Sabuncu.

Nous restons cependant préoccupés par le maintien en détention d’Akin Atalay, président du comité exécutif de la fondation Cumhuriyet, et par la condamnation de 25 journalistes le 8 mars.

Le respect du droit à un procès équitable et la liberté de la presse font partie des exigences de la vie démocratique. Comme l’a rappelé le président de la République à l’issue de son entretien avec son homologue turc le 5 janvier, "nos démocraties doivent complètement respecter l’Etat de droit".

Dernière modification : 12/03/2018

Haut de page